Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 15:48

Pour ne pas trop me répéter, fût-ce en des termes un peu différents, j'évite de reproduire sur ce blog mes nombreuses réactions à des articles divers.

Mais je ferai une exeption à propos du livre de Jean SOLER « Qui est Dieu ? », commenté par Michel ONFRAY, accusés tous deux d'être antisémites (ce commentaire a été envoyé à plusieurs sites).

 

SOLER et ONFRAY ne sont pas antisémites ! En effet, à mes yeux, ce sont TOUTES les religions, du fait de leur prétention à détenir et à imposer leur Vérité exclusive, LE vrai dieu et LE vrai livre « sacré », qui sont à l'origine de l'intolérance, et donc de la violence. Je m'étonne que les philosophes actuels, dont Soler et Onfray, s'en tiennent à sa seule origine religieuse. Et je regrette d'ailleurs qu'ils s'appuient sur des textes, d'ailleurs manipulés au cours des siècles, dont les auteurs présupposent l'existence réelle de Dieu, ce préjugé constituant une pétition de principe.

 

Ces philosophes ne tiennent aucun compte des observations des psychologues, des criminologues et des neurophysiologistes qui incitent à penser que la croyance religieuse (aussi bien celle d'il y a plus de 2.000 ans que celle d'aujourd'hui, et au-delà de notre irrationalité atavique - animisme, superstitions, ... -, exploitée par les religions), a une origine exclusivement psychologique, éducative et culturelle, et que « Dieu » n'a plus qu'une existence subjective, imaginaire et donc illusoire.

Dans cette optique, tout le reste (les textes « sacrés », la philosophie, la théologie, les exégèses, etc.) n'est dès lors que « littérature » , un jeu de l'esprit, une réflexion sur les incertitudes de l'Histoire ...

 

Concernant l'origine de la violence :

Comme l'a montré le neurobiologiste Henri LABORIT, l'être humain, comme tous les mammifères en présence d'un danger de mort ou d'une menace, est d'abord régi par son cerveau "reptilien" qui l'incite à la fuite, ou à l'agression (ou à l'inhibition s'il "fait le mort"). Nous possédons toujours ce cerveau primitif, même s'il est compensé par le cerveau émotionnel et par le cerveau rationnel, en interactions constantes, mais en équilibre instable.

 

Si l’on excepte l’influence de certaines tumeurs cérébrales et celle des carences éducatives, voire de violences parentales non récupérées, et si l’on se place dans une approche génétique et neurophysiologique, l'animal humain, placé dans un certain contexte éducatif, culturel, affectif, hormonal, ..., a fortiori s'il a été endoctriné, reste virtuellement capable de haine et de violence.

 

L’Histoire confirme abondamment la piètre aptitude des religions et des idéologies politiques à développer une conscience morale autonome et le respect de la dignité humaine. Elle témoigne au contraire de leur remarquable aptitude à inciter, dès l’enfance, à la soumission, terreau favorable à un endoctrinement religieux ou idéologique.

 

Je pense même que l'absence totale de respect de la vie humaine du nazisme et du stalinisme n'est pas due à leur idéologie politique soi-disant athée, mais d'une part, à la croyance religieuse initiale et à la volonté de domination d'Hitler et de Staline, et d'autre part, à la soumission religieuse de ceux qu'ils ont endoctrinés.

 

Michel THYS

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mithys
commenter cet article

commentaires

le brebis galleux blog 18/04/2015 10:38

je suis viscéralement antisémite. Et alors ?

Michel Louis Lévy 31/08/2012 00:49

Je vous recommande cet article du rabbin Yeshaya Dalsace
http://massorti.com/Michel-Onfray-Jean-Soler-et-les

Michel THYS 30/08/2012 18:37

@ Michel Louis Lévy :
Je pense qu'il ne faut pas confondre l'anti-monothéisme et l'antisémitisme.
Le premier condamne les trois monothéismes parce qu'ils exploitent, comme d'ailleurs aussi les sectes, la crédulité et le besoin de réponses sécurisantes aux inquiétudes métaphysiques et à la quête
de sens à donner à l'existence.
L'antisémitisme me paraît d'abord et surtout islamique.
Jean Soler et Michel Onfray ne me semblent donc pas "encourager les pulsions antisémites du public", sauf évidemment certains musulmans ou néonazis ...

Michel Louis Lévy 30/08/2012 16:31

En s'attaquant au monothéisme, Jean Soler et Michel Onfray, qu'ils le veuillent ou non, font profession d'antisémitisme et encouragent les pulsions antisémites du public.

Totem 25/07/2012 13:31

Bonjour Mr. THYS

Je vous ai parlé d'Alice MILLER qui est allemande et qui parle dans ses écrits de l'éducation telle qu'elle était faite dans son pays à cette époque, elle a vécu elle même cette éducation qui était
traumatisante et tirée d'un livre écrit par un allemand pour éduquer les enfants et la plupart des familles utilisaient ce livre pour éduquer leurs enfants, en plus il y avait beaucoup d'incestes
dans les familles, ce que FREUD avait voulu dénoncer et s'est rétracté parce qu'on l'avait forcé, c'est comme cela qu'il a transformé ce qu'il savait en la théorie du complexe d'oedipe alors que
c'est le contraire qui se faisait. Le cinéastre Michaël HANEKE à fait un très bon film sur le sujet "Le ruban blanc" que j'ai vu et qui retrace bien la vie des allemands avant la guerre. Voici un
lien.

" Michael Haneke : Interview pour le film Le Ruban blanc - AlloCiné"

Donc Alice MILLER connaissait bien le sujet pour avoir vécu cette époque où elle était elle même dans l'enfance et a subi cette éducation pervertie qui a brisé la vie de beaucoup d'allemand car
dans cette éducation on les obligeait à devenir insensibles par des punitions et des humiliations, ce qui explique que à l'âge adulte certains on basculés. Elle relate même les crimes qui étaient
commis par certaines personnes suite à cette éducation.

D'autre part pour Vigneron que je connais peu, il dit des choses qui se recoupent avec certaines de lectures que j'ai eu sur le sujet, voici les liens :

Karmapolis - l'origine extraterrestre de l'homme

Karmapolis - L'imposture des dieux

Beaucoup de choses se recoupent avec l'expérience de l'illumination, mais bon ce n'est que de l'information mais au plus profond de nous même on peut savoir ce qui est bon a prendre ou a laisser.
Nous ne devons rien laisser de côté et faire des recoupements aussi bien avec les écrits positifs et négatifs. Quand je lis quelque chose je vais aussitôt lire tout ce qui peut contredire et je
récupère que ce qui fait écho avec mon vécu.
Donc lecture a prendre avec du recul :)

POur Michel Onfray dans pas mal de ses vidéos il relate son enfance comme un leitmotiv, apparemment il n'a pas fait la paix avec son passé et d'autres personnes qui ont vécu en même temps que lui
dans l'établissement religieux où il a été placé n'ont pas été traumatisées comme il l'a été lui même. En fait c'est une histoire de sensibilité personnelle qu'il met en avant, chose qui plait à
certains lecteurs.

Bonne journée ensoleillée aussi à vous